Consulter ou choisir une variété
Fermer

Je recherche une variété pour connaître ses caractéristiques

Je choisis une variété en fonction de mes besoins

Agriculture Biologique

Publié le 04 janvier 2023

Modifié le 04 janvier 2023

Synthese varietale tournesol AB - Variétés précoces regroupement national - 2022

Une campagne 2022 satisfaisante pour le tournesol

Les conditions climatiques du printemps 2022 ont été dans l’ensemble favorables à l’installation du tournesol. Dans les bassins Nord, Ouest et Sud, une première vague de semis a pu s’opérer vers la mi-avril pour ceux qui ont su attendre le bon ressuyage des parcelles. La température du sol, a favorisé une levée dynamique et rapide des plantes au Nord comme au Sud, permettant de mettre en place des peuplements homogènes et réguliers ainsi qu’une bonne qualité d’enracinement.  Toutefois en Zone Sud, de nombreux semis plus tardifs, courant mai, ont été impactés par les températures estivales et le manque d’humidité dans les premiers horizons. Les levées sont alors souvent hétérogènes et le peuplement est parfois limitant.  

À noter que cette année, moins de dégâts d’oiseaux ont été signalés, ce qui explique en partie les bons peuplements.

Le mois de mai a été particulièrement sec et chaud. Cela a favorisé une colonisation précoce des tournesols par les pucerons. La pression a été forte et certaines variétés ont présenté des gaufrages de feuilles sur de nombreux étages foliaires. L’impact de cette pression pucerons a cependant été limité malgré les conditions stressantes. Ces conditions séchantes ont néanmoins permis des passages de herses étrilles efficaces de début de cycle. A cette période, la croissance des tournesols a été assez lente. Le retour de la pluie fin mai a relancé la croissance. Dans bon nombre de parcelles, les tournesols sont de petite taille. Les écarts d’état végétatif sont visibles entre les parcelles qui ont bénéficié des pluies de juin et les autres.  

Les températures élevées durant l’été avec la succession des canicules ont accéléré la maturité des plantes sur l’ensemble des territoires. Des tâches stériles au centre des capitules ont pu être observées dans certaines parcelles. La floraison a été dans l’ensemble rapide et les étages foliaires du bas se sont assez vite desséchés, limitant un bon remplissage des graines. Des petits PMG ont été enregistrés cette année, compensée le plus souvent par un nombre de pieds bien établis, ce qui a permis de conserver un rendement correct.

En termes de maladies, les conditions ont été peu favorables à l’expression des maladies, et l’impact sur le rendement a été négligeable.  Les symptômes de maladies sont restés cantonnés sur feuilles (Phomopsis pour le sud de la zone) ou sur tiges (Phoma). Des symptômes de pieds secs étaient également régulièrement observables en sol argilo-calcaire.

Télécharger